Les Carnets d'Imelda

4 mars 2010

Laudate pueri

Publié par carnetsdimelda dans Musique

Comme Google nous rappelle obligeamment que Vivaldi (son portrait vous sourit ci-dessous) est né il y a 332 ans (il est vrai que c’est un chiffre rond !), vous trouverez infra en cadeau une très belle oeuvre de mon compositeur préféré.
Laudate pueri Dominum a été composé à partir des paroles du psaume 112.
Je ne suis pas capable de vous faire de commentaire détaillé, mais certains airs sont vraiment sublimes.
A écoutez ici, une belle interprétation avec la soprano Patrizia Ciofi, l’ensemble Europea Galante et le violoniste Fabio Biondi.

Laudate pueri dans Musique 250px-Vivaldi

26 février 2010

Dixit Dominus

Publié par carnetsdimelda dans Musique

Non pas celui de Vivaldi, mais celui de Haendel, composé en 1707, alors que le compositeur n’a encore que 22 ans. Cette oeuvre est la mise en musique du psaume 109 (ou 110), en latin. Elle est composée de huit parties, et alterne les choeurs et les arias pour solistes pour mettre en relief l’émotion qui sous-tend le psaume. J’aime en particulier le premier (Dixit dominus Domino meo) et le dernier mouvement (Gloria Patri et Filio).
A écouter ici, dans une superbe interprétation de John Eliot Gardiner avec le Monterverdi Orchestra.

16 février 2010

Concerto pour violon

Publié par carnetsdimelda dans Musique

De Tchaïkovski, celui qui était dans le film Le Concert et que Radio Classique, il me semble, passe sans se lasser. Je ne vois donc pas pourquoi vous y échapperiez. Bien sûr, les images du film peuvent m’influencer dans l’appréciation de ce magnifique concerto, le seul pour violon que Tchaïkovski composa, en 1878. Il n’en demeure pas moins que le premier mouvement Allegro molto, qui fait déjà 19 minutes est d’une beauté tout à fait frappante.

A écouter ici.

5 février 2010

Glenn Gould joue Bach

Publié par carnetsdimelda dans Musique

Le jeu bien particulier de Gould se déploie talentueusement, à mon goût, dans cette Partita en Sol Majeur de Jean-Sébastien Bach – à écouter ici. Mais ce n’est qu’un exemple du génie du grand pianiste canadien (1932-1982) qui chantonnait en jouant. C’est par l’enregistrement de son interprétation des Variations Goldberg de Bach qu’il devint célèbre, en mettant en valeur la vivacité et l’articulation logique de ces pièces.

Glenn Gould joue Bach dans Musique glenngouldgould04

15 janvier 2010

Rondeau d’Abdelazer

Publié par carnetsdimelda dans Musique

Un des plus célèbres morceaux du compositeur anglais Purcell, à écouter ici. Il a été notamment repris dans le film Orgueil et préjugés de Joe Wright (2005).

9 janvier 2010

Méditation de Thaïs

Publié par carnetsdimelda dans Musique

Jules Massenet, compositeur français mort en 1912, a laissé une oeuvre essentiellement lyrique. De son opéra Thaïs (1894) est resté célèbre le superbe solo de violon du deuxième acte Méditation religieuse, connu sous le nom de Méditation de Thaïs, que vous pouvez écouter ici interprété par Anne-Sophie Mutter. Magnifique.

1 janvier 2010

Hommage au nyckelharpa

Publié par carnetsdimelda dans Musique

Hommage au nyckelharpa dans Musique nyckelharpa2

De l’espace étroit séparant les quatre cordes ténues de l’instrument on peut tirer des sons infiniment riches… Je ne pouvais ouvrir ce blog sans parler du nyckelharpa.

Du quoi ? Bon. Le nyckelharpa, ou vielle à clavier, est un instrument qui allie le jeu de l’archet frottant les cordes, et celui des doigts courant sur le clavier. A chaque corde correspond un clavier, dont les touches correspondent un peu aux doigts que l’on pose sur les cordes d’un violon, afin de déterminer la hauteur de la note.
Depuis que je joue cet instrument, c’est-à-dire un peu plus d’un an, j’ai pu en découvrir les richesses. Ce n’est pas parce qu’il vient de Suède et des tréfonds du Moyen Age pour ses premières formes, qu’il ne recèle pas mille potentialités. L’avantage est qu’avec une technique relativement simple – il suffit d’apprendre la tablature du clavier et le maniement de l’archet, nul besoin d’avoir une oreille excellente comme pour le violon -, on peut jouer aussi bien des pièces folkloriques pour lesquelles l’instrument a été conçu au départ (écoutez ici), que de la musique « classique », c’est-à-dire aussi bien du Bach (ici) que du Massenet par exemple. Et ce qui fait la chaleur de ce son, ce sont les nombreuses cordes sympathiques, qui ne sont pas frottées et entrent en vibration par résonance.

Il n’existe qu’un luthier en France qui fabrique de tels instruments, surtout répandus dans les pays scandinaves, et en Allemagne. Et un seul professeur de nyckelharpa pour toute la France. Pour ma part, j’ai pu suivre quelques cours et un stage. Ici on peut voir ce luthier unique, Jean-Claude Condi, donner des explications sur l’instrument et en montrer la fabrication. Des pièces uniques, la concurrence chinoise étant inexistante… Nickel !

31 décembre 2009

Concerto pour flûte « La notte »

Publié par carnetsdimelda dans Musique

De l’immense oeuvre de mon compositeur baroque favori qu’est Vivaldi, écoutez ici un de ses ravissants concertos pour flûte, paru en 1728. Ce joyeux allegro est précédé d’un Presto fantasmi et d’un Largo Il Sono (le sommeil), qui évoquent avec suggestion la paix ou l’agitation onirique de la nuit. J’aime ce réveil qui va en bondissant, mêlant flûte, corde et clavecin. Toute la joie légère baroque.

1234

DanceMusicNews |
marc marilyn manson |
Metallica up your ass |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | La vérité est ailleurs vers...
| Haute Tension
| aaron57