Les Carnets d'Imelda

14 mars 2011

Revue de presse du 7 au 13 mars

Publié par carnetsdimelda dans Actualité, Politique, Revue de presse

Voici l’actualité politique française et internationale de la semaine dernière. Bonne lecture !

France

Le procès Chirac reporté

« Le renvoi du procès de Jacques Chirac pour une question de procédure suscite de vives critiques en France, surtout de la part de l’opposition, même si l’un de ses avocats dit l’ancien chef de l’Etat prêt à comparaître en septembre. (…) La date du 20 juin a été retenue pour fixer éventuellement une nouvelle date pour le procès, qui pourrait être lointaine compte tenu de divers aléas judiciaires et politiques. » (Agence Reuters) « Au procès des emplois fictifs de la Ville de Paris, la défense a sorti de sa manche une « question prioritaire de constitutionnalité » (QPC) contestant une jurisprudence de la Cour de cassation sur la prescription des délits. » (AFP, 10 mars)

La petite phrase de Chantal Brunel

« Le président de l’Assemblée nationale, Bernard Accoyer (UMP), a jugé ce mercredi que la députée de son parti Chantal Brunel avait « dérapé » en proposant de « remettre dans les bateaux » les immigrés « qui viendraient de la Méditerranée ». » (Le Figaro, 9 mars) Le Premier ministre a également désapprouvé cette affirmation, ainsi que la plupart de la classe politique.

Marine Le Pen au coeur des débats

Après la publication de sondages donnant Marine Le Pen potentiellement au premier tour de la présidentielle, politiques et médias réagissent vivement. « Nicolas Sarkozy a menacé d’exclusion les membres de l’UMP qui appelleraient à un accord lors des élections cantonales. En revanche, le chef de l’Etat s’est montré plus que réservé sur la constitution d’un «front républicain» contre le FN, alors que des personnalités de l’UMP (le président du sénat, Gérard Larcher, et la ministre de l’Ecologie Nathalie Kosciusko-Morizet) ont clairement dit qu’ils appelleraient à voter pour le candidat socialiste en cas de duel PS/FN au deuxième tour des cantonales. » (Le Figaro, 10 mars) Une interview de Marine Le Pen prévu le 14 mars sur Radio J (station de la communauté juive) a été annulé suite à des pressions, mais un autre devrait être prévu.

Annuler les primaires PS ?

« La fronde prend de l’ampleur au parti socialiste où les partisans de l’annulation des primaires sont de plus en plus nombreux. A l’origine de ce mouvement, Michel Vauzelle qui a lancé une pétition déjà signée par 17 000 personnes. Pour le président socialiste de la région Paca, « le parti socialiste doit faire un effort de rassemblement en supprimant des primaires qui vont diviser ». Martine Aubry veut garder les primaires selon le calendrier fixé, avec des élections en octobre.

Le conseiller à la diversité limogé

« Nicolas Sarkozy a mis un terme aux fonctions de son conseiller en charge de la diversité Abderrahmane Dahmane, d’après une information de l’AFP. Ce dernier avait sévèrement critiqué la veille le débat sur la laïcité et l’islam voulu par la majorité, lors d’une réunion de musulmans proches de l’UMP à la Mosquée de Paris. » (Nouvelobs.com, 11 mars)

Assassins de policiers : pas de déchéance de nationalité

« L’Assemblée a supprimé mercredi l’extension de la déchéance de nationalité aux assassins de policiers, directement inspirée par le discours prononcé l’été dernier à Grenoble par Nicolas Sarkozy, lors de la deuxième lecture du projet sur l’immigration. » (AFP, 10 mars)

 

Monde

Japon : séisme et risques radioactifs

Vendredi 11 mars, un puissant séisme (9 sur l’échelle de Richter) et un tsunami dévasteur ont frappé le Japon et rayé de la carte des villes entières. Tremblement de terre le plus violent au Japon depuis 140 ans, il pourrait avoir tué 10 000 personnes selon un bilan provisoire. Une autre catastrophe menace : un accident nucléaire majeur, suite à deux explosions dans la centrale nucléaire de Fukushima.

Libye : les pro-Khadafi avancent, l’UE réfléchit

Les forces du régime progressent vers Benghazi, siège de la rébellion dans l’est de la Libye, après avoir reconquis de nouvelles villes ( Ben Jawad, Ras Lanouf…) à coups d’obus et de raids aériens. Samedi, les ministres de l’Union européenne réunis à Bruxelles sont restés prudents face à une éventuelle action militaire en Libye. Seuls Paris et Londres ont évoqué la possibilité de frappes aériennes « ciblées ». Paris souhaite surtout l’établissement d’une zone d’exclusion aérienne, et va fait entendre sa voix au G8 réuni à Paris les 14 et 15 mars. La Ligue arabe soutient cette option. La France a également reconnu la légitimité du CNT (Conseil national de transition) de l’opposition libyenne.

Les affrontements s’intensifient en Côte d’Ivoire

De violents affrontements entre les partisans d’Alassane Ouattara et ceux de Laurent Gbagbo ont fait huit morts samedi dans le quartier d’Abobo, à Abidjian. On commence à parler de « guerre civile » dans ce pays, qui compte déjà 400 morts. L’Onu s’est dit prêt à sanctionner ceux qui empêchent une solution pacifique à la crise. Une réunion de l’Union africaine en Ethiopie a confirmé Ouattara comme président de Côte d’Ivoire.

Yémen : la contestation continue

« Des policiers yéménites postés sur les toits ont ouvert le feu et jeté des gaz lacrymogènes dimanche sur des manifestants qui campaient près de l’université de Sanaa, faisant plus d’une centaine de blessés. (…) Depuis plusieurs semaines, des manifestants réclament le départ du président Ali Abdullah Saleh, au pouvoir depuis 32 ans. Ce dernier refuse de partir même s’il a promis de ne pas se représenter et tenté de rassurer l’opposition. » (Nouvelobs.com, 13 mars)

Réforme constitutionnelle au Maroc

Le roi Mahommed VI anticipe une éventuelle révolte. « Le 9 mars, dans un discours télévisé, il annonçait une réforme constitutionnelle en sept points qui permettrait au pays, entre autres, d’avoir un Premier ministre « chef d’un pouvoir exécutif effectif ». En clair, Mohammed VI propose, ni plus ni moins, de devenir, à terme, le souverain d’une monarchie parlementaire.  » (Le Point, 10 mars)

Le dalaï-lama se retire de la politique

« « Cela fait dix ans que le dalaï-lama prépare son retrait politique, se qualifiant régulièrement de « semi-retraité » de la politique, pour laisser son gouvernement en exil prendre entièrement les affaires en main, en se passant de lui. Les violentes révoltes au Tibet en 2008 l’ont poussé à reprendre du service en appelant au calme et à la non-violence mais il continue à préparer l’avenir politique des Tibétains en exil. (…) Les élections du premier ministre sont en cours en ce moment à Dharamsala où le gouvernement est en exil depuis 1959. » (La Croix, 10 mars)

Nouveau premier ministre en Irlande

« Le dirigeant du Fine Gael (centre-droit), Enda Kenny, a été comme prévu désigné mercredi Premier ministre irlandais par le nouveau Parlement issu des dernières élections législatives. (…) Enda Kenny a estimé durant la campagne électorale qu’il fallait renégocier les termes du plan d’aide, afin de le rendre plus supportable pour l’économie irlandaise déjà confrontée à un taux de chômage de plus de 13%. » (Nouvelobs.com, 9 mars)

 

22 février 2011

Dix mois de portraits dans le métro

Publié par carnetsdimelda dans Actualité, Les Entretiens d'Imelda, Toile

Dix mois de portraits dans le métro dans Actualité 

En mars 2010, Marie Dinkle créait son blog « L’inconnu du métro » : autant de portraits de voyageurs interrogés dans les rames. Cette conception iconoclaste et chaleureuse des transports en commun a plu. Le blog a fait un buzz ; presque un an plus tard, elle livre un premier bilan.

« Faire ce blog n’a pas modifié mon rapport au métro. C’est un endroit où je me suis toujours sentie bien. Le RER A était même le seul endroit où je pouvais vraiment dormir. » Marie Dinkle, éducatrice de 25 ans, petite brune spontanée, a décidément un regard peu commun sur les transports. Parce qu’elle les considère comme une extension de sa maison, un lieu de rencontres, elle a décidé d’y aborder les gens. Elle réalise trois portraits par semaine, texte et photo. Abel, jeune artiste, et Mahmoud, Algérien retraité, ont répondu à « Que faites-vous dans la vie ? » et « Prenez-vous souvent le métro ? » Souvent, ils le prennent tous les jours ; les grèves y sont pénibles et les SDF les émeuvent. Ils remercient Marie d’humaniser ce lieu. Elle nuance : « C’est aussi un lieu où l’on peut se retirer, décompresser après une journée de travail. » Collés les uns aux autres, les usagers évitent le regard du voisin, lui, « l’inconnu du métro ».

Briser une glace, peut-être, mais aussi faire d’une personne réelle un portrait artistique, a motivé la blogueuse. Cette spontanénité créatrice a interpellé le quotidien gratuit Metro et la marque Samsung, devenus ses partenaires. C’est aussi elle qui attire 4 000 visiteurs quotidiens, avides de lire une plume légère et drôle. De quoi donner envie à Marie de continuer : « Je n’ai pas fini de rencontrer tous ces voyageurs du métro ! »

http://linconnudumetro.metrofrance.com/

 

PS : J’ai réalisé cet entretien début janvier dans ce cadre d’une préparation aux concours de journalisme, l’article est donc de ma plume. Ce n’est pas le cas de la photo, qui vient du blog susmentionné.

21 février 2011

Revue de presse du 14 au 20 février 2011

Publié par carnetsdimelda dans Actualité, Politique, Revue de presse

La bonne nouvelle de la semaine

Lancement réussi pour le 200e vol Ariane

« Lancé mercredi lors du 200e vol d’une fusée Ariane, le deuxième cargo automatique européen, l’ATV Johannes Kepler, a rendez-vous d’ici une huitaine de jours avec la Station spatiale internationale (ISS) pour lui livrer oxygène, vivres, vêtements et carburant. » (AFP, 16 février)

Politique

MAM : des révélations en chaîne

« L’ »affaire MAM » a rebondi mercredi, avec de nouvelles révélations sur un bref coup de fil au président Ben Ali en pleine révolution et une transaction immobilière entre les parents de la ministre et M. Miled, proche de Ben Ali. (…) Jeudi matin, l’opposition a ostensiblement boycotté une audition de la ministre devant la commission des Affaires étrangères du Sénat. » (AFP, 17 février) Mais Nicolas Sarkozy la soutient et elle n’envisage pas de démissionner.

DSK : ira, ira pas ?

« L’annonce de son éventuelle candidature [à la présidentielle] n’est pas encore pour tout de suite. Sans surprise, Dominique Strauss-Kahn a réaffirmé dimanche que sa mission au Fonds monétaire international (FMI) occupait tout son temps. » (20minutes.fr, 20 février)

Une semaine plus tôt, le président du groupe UMP à l’Assemblée nationale, Christian Jacob, a dit à propos de DSK : « Ce n’est pas l’image de la France, l’image de la France rurale, l’image de la France des terroirs et des territoires, celle qu’on aime bien, celle à laquelle je suis attaché ». Ce propos a créé la polémique ; ainsi le PS Pierre Moscovici a jugé ces propos dignes de « Pétain ».

Florence Cassez, une affaire d’Etat

« Le gouvernement mexicain a de nouveau rejeté jeudi la demande de Paris de transférer en France Florence Cassez condamnée à 60 ans pour complicité d’enlèvement et séquestration. ‘affaire Cassez a tourné à l’incident diplomatique entre la France et le Mexique. Mexico a annoncé lundi soir son retrait de l’année du Mexique en France pour protester contre la décision du président français, Nicolas Sarkozy, de dédier les 350 manifestations à la jeune femme. » (Le Point.fr, 17 février)

Prochain débat sur la laïcité

« Nicolas Sarkozy a missionné l’UMP pour lancer début avril une convention sur la laïcité et la place des religions, dont la question centrale sera les prières dans la rue. Le sujet est sensible, mais central pour Sarkozy, inquiet de la progression dans les sondages de Marine Le Pen, créditée de 16 à 18% d’intentions de vote au premier tour de la présidentielle. » (Le Parisien.fr, 18 février)

(Lire la suite…)

18 février 2011

La Révolution de jasmin vue par une étudiante tunisienne – Entretien avec Sarra Mezgar

Publié par carnetsdimelda dans Actualité, Histoire, Les Entretiens d'Imelda

Sarra Mezgar, après avoir étudié à la prépa littéraire de Tunis, est étudiante en littérature, civilisation et langue françaises à la faculté de lettres de Sousse, ville portuaire de l’est de la Tunisie. A 22 ans, elle se destine à l’enseignement du français. Elle évoque la manière dont elle a vécu la révolution, et donne son analyse personnelle des causes et des perspectives des événements.

     La Révolution de jasmin vue par une étudiante tunisienne – Entretien avec Sarra Mezgar dans Actualité 165588_102816079793769_100001961311384_22234_3093965_n

 

  • Une des causes « immédiates » a été l’immolation du vendeur ambulant Mohamed Bouazizi et les manifestations contre le chômage qui ont suivi à Sidi Bouzid. Selon vous, quelles sont les causes « profondes » de la Révolution de jasmin ?

Ici en Tunisie, ils préfèrent la nommer « la Révolution de la liberté et de la dignité ». En fait, j’aimerais dire ceci avant de répondre à ta question : le feu du corps de Bouazizi a donné la vie au peuple tunisien et la foudre à la famille du dictateur.

La Révolution a commencé dans des régions pauvres, très pauvres. Mais la Révolution, pour atteindre ses buts, doit passer par toutes les régions de la Tunisie. Ce premier facteur a été perceptible lorsque la Révolution est arrivée à Sousse, une ville riche ; surtout, c’est la ville natale de Ben Ali. Les manifestants ici ont été gravement blessés, surtout les étudiants. Car ici, on a ce qu’on appelle l’Union générale des étudiants Tunisiens. Ensuite, la capitale a commencé à se réveiller. Pour des yeux braqués sur nous de l’extérieur, il est évident qu’une Révolution passe par toutes les régions. Mais ici, en Tunisie, c’est différent. C’était une surprise pour moi de voir que le « régionalisme » commence à s’estomper.

Un deuxième facteur de la Révolution est que, contrairement à la période de Bourguiba – notre ex-président -, les Tunisiens d’aujourd’hui, et surtout les jeunes, sont très éveillés. Facebook a joué aussi un rôle très important. Avant, les médias étaient sous le patronage du parti politique de Ben Ali (le RCD). Car en Tunisie, il n’y a pas de séparation entre l’Etat et le parti politique du président. Les internautes ont donc pris en charge la diffusion de l’information, à travers les vidéos surtout, car les médias cachent tout. En d’autres termes, les jeunes ont véhiculé les informations pour réveiller ce peuple.

 

  • D’autant que 42% des Tunisiens ont moins de 25 ans : cela représente une « force » importante .

Oui, évidemment. Un troisième facteur peut être dans la famille de Ben Ali, qui a pillé le pays, ainsi que la famille de son épouse. Imaginez : ils ont volé même des statues qui font partie de notre patrimoine, juste pour décorer leurs châteaux ; ce sont des gens extrêmement riches, alors que le peuple vit dans la misère.

 

  • Mais de cela, tout le monde était-il au courant avant ? Ou y a-t-il eu des « révélations » sur la corruption de Ben Ali et sa famille au moment de sa chute ?

Oui, tout le monde était au courant ; mais on ne peut rien faire. Nous sommes le peuple ; et lui, il n’est pas le président, car sous ce voile, il est en fait un roi ; c’était la monarchie dans les pays arabes.

Un quatrième facteur de la Révolution réside dans les discours débiles de Ben Ali, dans ses allocutions télévisées. Il a traité son peuple de terroriste ; il a demandé de tirer sur nous. Les policiers étaient extrêmement violents ; ils ont même violé des femmes. Ils ont jeté des bombes lacrymogènes. Pendant la Révolution, il y avait aussi des snipers qui ont tué des gens. C’était une période horrible.

 

  • Avez-vous été touchée personnellement, ou parmi vos proches, par la violence ?

Ce sont mes amis qui ont été touchés. Ils ont été blessés, et une amie a été tuée. Une amie pas très proche, mais c’était quand même horrible pour moi. C’est difficile de vous décrire tout cela, car les événements sont “à chaud”.

 

  • Aujourd’hui, 17 février 2011, quel est l’état de la Tunisie au quotidien ? Les gens vont-ils au travail ou à la fac ?

Oui, les gens vont au travail et à la fac. Mais il y a un complot contre ce pays. En effet, les militaires ont découvert dernièrement une communication entre la femme de notre ex-président et un homme d’affaires tunisien. Elle menace de brûler le pays si les militaires ne lâchent pas son neveu qui est en fait son fils naturel. Effectivement, il y a des gens qui ont brûlé une ville, Le Kef, au nord-ouest du pays.

En ce moment, il n’ y pas de couvre-feu, mais l’état de siège est toujours là ; les Tunisiens ont toujours peur. Nous ne sommes toujours pas en sécurité, car il y a des voitures bourrées d’armes qui circulent dans le pays. La famille de l’ex-président veut une guerre civile. Il y a trois jours, il y avait un nouveau parti politique inconnu (ce sont en fait les anciens du RCD) qui ont fait une manifestation devant la synagogue à Tunis. Ils veulent que les juifs partent, parce que selon eux se sont des sionistes.

La situation n’est pas facile ; il faut surmonter tant de difficultés ! Récemment, le ministre de l’Intérieur a parlé d’une conspiration contre l’Etat. Et pour que les choses s’arrangent, il ne faut pas écouter les rumeurs qui circulent très vite. Il y a aussi des milices dans le pays qui ne veulent pas la sécurité pour la Tunisie. Il y plein d’histoires, je ne veux pas trop m’attarder là-dessus. Mais ce qui est évident est que les militaires, les policiers et d’autres agents secrets veillent sur la sécurité de ce pays. Et cela est rassurant.

 

  • On dit d’ailleurs que Ben Ali est dans le coma ; qu’en pensez-vous ?

Il y a deux possibilités : soit c’est une rumeur, ce qui est très probable, car la personne qui tue son peuple est capable d’inventer des mensonges pour semer le trouble dans notre pays ; soit c’est vrai qu’il est malade. Pour ne pas éluder la question, je te réponds que non, je n’y crois pas.

 

  • Selon vous, pourquoi plusieurs milliers de Tunisiens sont partis en Italie, sur l’île de Lampedusa ?

Depuis le départ de Ben Ali, il y a des choses bizarres qui commencent à se produire. J’aimerais donner deux hypothèses pour cette question aussi.

Le peuple tunisien a toujours vécu sous l’oppression et la tyrannie. Aujourd’hui, notre pays est libre, et pour un peuple du tiers-monde qui détrône le président, la notion de la démocratie et de la liberté n’est pas évidente. La démocratie ne s’apprend pas du jour au lendemain. La Tunisie a connu une forme d’explosion, donc les gens veulent profiter de la situation et quitter le pays car l’ex-président est parti. Ils ont cru que le passage allait être facile. Certains jeunes voient dans l’Italie et la France aussi une « terre promise ». Je caricature un peu la situation mais c’est la vérité.

La deuxième hypothèse, qui est la plus probable pour moi et la plus logique, est que les gens pour qu’ils partent ont besoin de l’argent. Le pays vit une crise. J’ai parlé d’un complot et en ce sens, je pense que notre voisin, le président de la Libye, qui était un ami très proche de Ben Ali, a aidé ces gens. C’est un homme connu par ses liens avec le terrorisme. Déjà on a découvert que les barques viennent de Libye. Donc les preuves sont là. J’aimerais signaler que ce président a fourni à l’époque de Bourguiba des armes à des terroristes, pour tuer les Tunisiens.

 

  • Pensez-vous qu’il y ait un risque que des islamistes parviennent à la tête de la Tunisie ?

Je vais vous donner la réponse : les islamistes ne vont jamais parvenir à la tête de la Tunisie. La Tunisie est un pays très ouvert. Ici, les Tunisiens sont plutôt proches des Européens. Dans notre Constitution, il y a l’expression « la Tunisie est un Etat musulman ». Mais en fait, c’est un état laïc. Effectivement, en Tunisie, tu peux trouver des femmes voilées, et après la Révolution, on commence à voir des femmes grillagées du Tchadri [la burqa] ; mais l’esprit laïc est toujours enraciné en nous ; je parle de la majorité des jeunes évidemment.

Je pense que le paysage social a changé après la Révolution, mais les islamistes ont fait des choses affreuses avant. Ils ont vitriolé des gens par exemple, et les Tunisiens n’arrivent pas à oublier cela. Peut être que ce n’est pas adéquat de parler au nom de tout le monde, mais d’après ce que j’ai vu, la majorité n’est pas d’accord. Ils ne veulent pas que l’islam soit instrumentalisé.

 

  • Quelle différences faites-vous entre la Révolution en Tunisie et celle d’Egypte ? Et les « embryons » de révolution en Algérie, au Yémen, en Iran… ?

Concernant l’Egypte et la Tunisie, je vais diriger mon analyse sur ces deux pays. Les deux pays sont très différents sur tous les plans. Moubarek n’est pas Ben Ali. Certes, les deux pays ont connu deux Révolutions, mais il faut essayer de relativiser les deux cas. L’Egypte est un pays très important et même le plus important dans le monde arabe pour Israël. Moubarek est leur complice. N’oublie pas le blocus de Gaza, où les Palestiniens ont souffert. Il faut aussi se souvenir de la pauvreté, car en Egypte, il y des gens plus misérables que Les Misérables de Victor Hugo.

En Tunisie, c’est pas le même chose. Il y deux familles qui ont pillé le pays et qui ont profité de ses richesses ; en Egypte, il y a la même chose aussi, mais les facteurs de le Révolution diffèrent d’un pays à un autre, et la différence réside surtout dans l’importance de l’Egypte au niveau de ses relations diplomatiques avec Israël.

Pour les « embryons » des Révolutions en Algérie, au Yémen, et Iran, je pense que ces pays comme d’autres qui vont aussi se soulever ont saisi la leçon ; ils veulent des changements radicaux car le situation dans leurs pays n’est pas rassurante. Les facteurs se ressemblent, mais il faut à chaque fois se mettre dans le contexte et chercher la spécificité de chaque pays. Mais d’une manière générale, les présidents arabes se cachent toujours derrière le nom de président et en fait, ils ne sont que des rois. Tout cela est très différent de la situation en Europe, et surtout aux Etats-Unis.

 

  • Comment a été perçue en Tunisie la réaction de la France face à la chute de Ben Ali ? Et vous, qu’avez-vous pensé de cette réaction ?

C’est une très bonne question. J’aimerais d’abord te dire une chose : les Tunisiens sont très en colère contre Michèle Alliot-Marie. Ils sont déçus par ses déclarations. Il y a des pages sur Facebook qui dénoncent ses déclarations.

Les Tunisiens, d’un autre coté, ont apprécié la réaction de Sarkozy qui a refusé d’accepter Ben Ali. Par contre, les Tunisiens ont déjà fait une manifestation contre l’ex-ambassadeur, et il est parti. Mais aujourd’hui (17 février), il y a eu une conférence de presse avec le nouvel ambassadeur, qui est parti très vite après une question ; et il a dit : « C’est nul ! C’est lamentable ! » Les Tunisiens sont indignés par sa réaction, parce que la journaliste qui a posé la question n’a rien dit. Elle lui a seulement dit : « Est-ce que vous êtes prêt, étant donné que les Tunisiens ont peur de ce qui va venir ? » Ou quelque chose comme cela, j’ai fait la traduction de la question.

 

  • Vous suivez l’actualité quotidiennement, avec grande attention !

Oui, c’est vrai, j’essaie de comprendre. Je veux pas être « dépaysée » dans mon pays. Cependant, l’ambassadeur a présenté ses excuses à la journaliste. Mais les Tunisiens sont méfiants surtout après sa réaction. Et pour eux, qu’il soit proche de Sarkozy ne veut rien dire. Par contre, certains ont vu que cette relation avec le président peut aider les Tunisiens. Je suis à mon tour méfiante, et je dis plutôt qu’il n’a pas bien saisi la portée des questions.

 

  • Dernière question : qu’espérez-vous pour la Tunisie, d’abord dans l’immédiat, et pour l’avenir ?

La sécurité dans l’immédiat, c’est la chose la plus importante. Pour l’avenir, la démocratie, car si on a la démocratie, tout le pays va changer.

 

Merci beaucoup d’avoir répondu à nos questions.

2 février 2011

Revue de presse du lundi 24 au dimanche 30 janvier

Publié par carnetsdimelda dans Actualité, Politique, Revue de presse

Je suis désolée pour ce nouveau retard, ayant eu cette fois des problèmes de connexion… Bonne lecture à vous !

Deux bonnes nouvelles pour commencer

La France championne du monde de handball

« Secouée comme jamais, la France a tenu bon dans la tempête pour s’adjuger un quatrième titre mondial grâce à une victoire (37-35 a.p.) au terme d’une finale magnifique contre le Danemark au Championnat du monde de handball dimanche à Malmö. » (AFP, 30/01)

Les 50 ans de Sophie la girafe

« Non contente d’être entrée dans la mémoire collective des Français – il s’est vendu plus de 800 000 l’année dernière, autant de Sophie que de bébés qui sont nés !-, [Sophie la Girafe] est partie à la conquête de la planète. » (Le Figaro, 26/01)

Politique

Lancement de la présidence française du G8 et du G20

«  »Nouveau monde, nouvelles idées ». L’ambition résonne dans le slogan retenu par Nicolas Sarkozy à l’entame de la présidence française du G20 et du G8. Lundi, dans les salons de l’Élysée, le président a donné corps aux nombreux chantiers qu’il souhaite voir avancer. Avec en ligne de mire, le grand raout des dirigeants des vingt poids lourds de l’économie mondiale, à Cannes, les 3 et 4 novembre prochains. » (Le Point, 24/01)

Le Sénat écarte l’euthanasie

« Les sénateurs ont voté contre la légalisation de l’euthanasie dans la nuit de mardi à mercredi après un débat intense et « pas comme les autres » sur une proposition de loi qui voulait instaurer « une assistance médicalisée pour mourir ». (…) La veille du débat, le Premier ministre François Fillon s’était opposé à l’euthanasie, invitant de facto sa majorité au Sénat à en faire de même. » (AFP, 25/01)

(Lire la suite…)

26 janvier 2011

Revue de presse du lundi 17 au dimanche 23 janvier 2011

Publié par carnetsdimelda dans Actualité, Humour, Revue de presse

Voici la revue de presse de la semaine dernière. Je suis en retard à cause de mes obligations universitaires. Pour me faire pardonner, je commence par quelques bonnes nouvelles !

Bonnes nouvelles

Les industriels français ont le moral

« Selon l’Insee, le moral des industriels français a poursuivi sa remontée en janvier, avec un bond de six points. La ministre de l’Économie Christine Lagarde a déclaré vendredi que le bond du moral des industriels annoncé par l’Insee, qu’elle juge « très significatif », « confortait » la prévision de croissance de la France à 2 % en 2011. » (Le Point, 21/01)

Starbucks lance les boissons d’un litre

« La chaîne américaine annonce lancer dans 14 États américains, dont la Floride et la Californie, une quatrième taille de gobelets à destination de ses clients les plus gourmands. Baptisée « Trenta », cette tasse pourra contenir exactement 916 millilitres de boisson, soit pratiquement un litre. » (Le Point, 18/01)

Les blagues de la « révolution du jasmin »: florilège

CORRUPTION

(Ben) « Ali Baba est parti mais pas les 40 voleurs! »

IVRESSE

« Après l’ivresse du changement, Tunis se réveille avec une gueule de bois nationale ! La démocratie c’est comme l’alcool, ça se consomme avec modération… Mais en tant que peuple alcoolique, on a vite fait d’ingurgiter toute la bouteille cul sec. Résultat : le pays sombre dans un coma démocratique ».

(Lire la suite…)

17 janvier 2011

Revue de presse du lundi 10 au dimanche 16 janvier

Publié par carnetsdimelda dans Actualité, Revue de presse

Politique

Marine le Pen à la tête du FN, et cap sur 2012

« Portée à la présidence du Front national avec 67,65 % des voix des adhérents, Marine Le Pen a dressé hier les grandes lignes de son programme social-populiste pour la présidentielle. Et envoyé des signaux aux électeurs de la droite populaire. » (Les Echos, 17/01/2011)

PS : le calendrier des primaires

« Après des mois d’atermoiements, le PS a tranché sur l’épineuse question du calendrier de ses élections internes. Les inscriptions seront closes le 13 juillet, et la campagne durera trois mois, avant un vote les 9 et 16 octobre. Un compromis voté par le bureau national (à l’unanimité moins dix abstentions) qui, hormis Martine Aubry, semble ne contenter personne, ou presque. » (Le Monde, 12/01/2011) «  »J’espère que ça sera fait dans de bonnes conditions et que le scrutin sera régulier, si vous voyez ce que je veux dire », a lancé Mme Royal » (AFP, 11/01/2011)

Tensions au sein de la majorité

« Après les tensions dans la majorité déclenchées par les initiatives de Jean-François Copé sur les 35 heures et la fonction publique, François Fillon a décidé de hausser le ton et tenté de mettre sous surveillance le patron de l’UMP et ses amis. Le Premier ministre et le patron des députés UMP Christian Jacob ont eu des désaccords ces derniers jours sur la question explosive du statut des fonctionnaires, le lieutenant de M. Copé ayant proposé de s’interroger sur leur embauche à vie. » (AFP, 12/01/2011)

La gauche boycotte les voeux parlementaires du Président

« Le chef de l’État, qui a reçu ce mercredi soir les parlementaires pour la cérémonie des vœux, n’est pas entré dans les polémiques de ces derniers jours sur les 35 heures ou sur l’embauche à vie des fonctionnaires. Il est vrai qu’il n’était pas devant les seuls élus de la majorité, mais face à des parlementaires de tous bords, même si les élus du PCF et du Parti de gauche avaient annoncé qu’ils boycotteraient la réception. Même au PS, les deux présidents de groupe, Jean-Marc Ayrault et Jean-Pierre Bel, étaient aussi absents. » (Le Figaro, 12/01/2011)

(Lire la suite…)

4 janvier 2011

L’actualité est-elle déprimante ?

Publié par carnetsdimelda dans Actualité, Journalisme, Petites reflexions, Politique

Ce mot vient souvent dans la bouche de nos contemporains. Ainsi, dans un commentaire laissé suite à ma précédente revue de presse. Inondations, crimes et délits, méfaits de dictatures, disfonctionnements des services publics, grèves, crises politiques, pauvreté, crises économico-financières, médisances et calomnies, peste et choléra… La liste des horreurs actuelles est longue ! Ecouter les infos en se levant ou attraper un 20 minutes à l’entrée du métro répugne certains, craignant d’être déprimés pour la journée. Face aux malheurs, faut-il se tirer une balle ? Non. Pourtant, on se sent impuissant. Les médias ne servent-ils qu’à exacerber un sentiment de révolte et d’impuissance ? En marge de la nécessité de s’intéresser à notre monde, la question mérite d’être posée.

 

L'actualité est-elle déprimante ? dans Actualité journaux

Notons d’abord une chose. « On ne parle que de ce qui ne va pas. » Il y a du vrai dans cette phrase. On n’entend jamais : « Aujourd’hui, il n’y a pas eu d’incident diplomatique entre la France et la Russie » ou encore « Pas de tuberculose déclarée au Sri Lanka », ni « Pas de grèves en France depuis trois semaines, du jamais vu. » L’actualité tend à montrer ce qui pose problème, dans tous les sens du terme. Tel cas judiciaire pose des questions de droit ou de légitimité. Tel accident montre qu’il y a peut-être un problème de sécurité routière, ou d’alcoolisme. Tel nouveau bijou technologique laisse à penser sur sa bonne utilisation. L’actualité met en garde.

Elle invite aussi à la compassion et à l’aide : pour les populations souffrant de malnutrition, la solitude des personnes âgées, ou encore la personne disparue pour laquelle on lance un appel à témoins. L’actualité enseigne les nouvelles réglementations sur le tabac ou le permis de conduire. Elle pointe donc ce qui ne va pas, mais pour des réactions et des résultats positifs, dans la mesure du possible.

Et puis, il faut bien lire et écouter. De nombreuses nouvelles sont de bonnes nouvelles ! D’abord, tout ce qui est culturel. La sortie d’un livre, d’un film, une réédition, un concert, les journées du patrimoine, l’expo Monet, le salon du chocolat ont rarement fait couler des larmes. Pour le sport, c’est différent : tout dépend si vous soutenez le PSG ou l’OM… (Même problème si vous donnez vos suffrages à l’UMP ou au PS, en fait…) Mais les glissades d’un skieur olympique forcent plutôt l’admiration ! Même en politique, il y a de bonnes nouvelles : le mariage du prince William, le vote de réformes sur lesquelles tout le monde est à peu près d’accord (je n’ai pas dit de nom !), des unions politiques fécondes. En rubrique société aussi : moins d’accidents de la route cette année, des avancées en recherche médicale sur le cerveau… Reprise de la croissance et baisse des prix de l’éléctroménager pour l’actualité économique.

La rubrique « insolite » de certains médias montre aussi de belles choses (78 ans de mariage, un enfant sauvé par un adolescent…), ou, à défaut, amusantes. Certains sites, comme celui de Planet Positive, se sont même lancés dans l’ « info positive ». En réaction  à la morosité des informations habituelles, me direz-vous. Il est vrai. Il y a à mon avis une tare congénitale de l’actualité. C’est qu’elle évoque l’histoire des Etats, de la société, de l’économie… Mais pas la vie privée des hommes.

De fait, le bonheur fait partie de l’histoire privée des gens. Qui annoncerait à la presse qu’il a rencontré la femme de sa vie ? Qu’il a trouvé un emploi ? Que son neveu lui a souri, ce matin ? Le bonheur public : un concept difficile assurément, malgré de possibles réjouissances nationales ou internationales.

Aussi peut-on recommander de lire l’actualité avec mesure, d’en tirer des questions à débattre, et de ne pas oublier que la vraie actualité, c’est la vôtre et celle des personnes qui vous entourent. Dérive de l’hypermédiatisation (aussi bien la presse qu’Internet et les réseaux sociaux), que laisser des medias, des éléments qui se mettent au milieu, barrent le passage entre vous et le monde. Tout est dans la mesure.

 

3 janvier 2011

Revue de presse – du 27 décembre au 2 janvier

Publié par carnetsdimelda dans Actualité, Politique, Revue de presse

Laissez-moi d’abord vous souhaiter tous mes voeux pour 2011 (bonheur, paix et joie).

Vous trouverez désormais tous les lundis sur ce blog une revue de presse de la semaine précédente, réalisée par mes soins. A l’origine, je ne la fais pas pour vos beaux yeux, mais pour me préparer aux concours de journalisme. Autant cependant vous faire profiter d’un regard synthétique et large de l’actualité. Vous trouverez six rubriques différentes : Politique, Société & Justice, Monde, Economie, Culture & Sciences, Sports.

Politique

Voeux présidentiels

« Au sortir d’une nouvelle année « rude pour beaucoup », le chef de l’Etat a assuré qu’en 2011, « une année d’espérance », « utile aux Français » et non « préélectorale », il multipliera les réformes. » (Métro, 31/12/2010)

Parodie. « Respect du droit d’auteur ou excès de zèle vis-à-vis de l’Elysée, la plate-forme vidéo Dailymotion a retiré une parodie des voeux présidentiels publiée par le Parti communiste. » (Métro, 29/12/2010)

Réactions. « Pour le secrétaire national du Parti communiste Pierre Laurent, « Nicolas Sarkozy est debout pour mieux fouler aux pieds la réalité (…). Il a embelli la manière dont la France et l’Europe ont traversé la crise pour ensuite, surtout, annoncer la poursuite et le durcissement de sa politique régressive dans tous les domaines. »

Le porte-parole du Parti socialiste Benoît Hamon a estimé que Nicolas Sarkozy incarnait « une certaine forme de pouvoir, qui (…) s’illustre surtout par son manque de respect des Français », et que les voeux du président en 2011 étaient identiques à ceux de 2010.

(Lire la suite…)

27 septembre 2010

Fak

Publié par carnetsdimelda dans Actualité, Petites reflexions

Après « Les billets de la khâgneuse », ceux de la « fâkheuse » (on ne se refait pas) sont arrivés ; un nouvel onglet se trouve en haut à droite. Ils tenteront d’esquisser quelques analyses sur un monde trop connu pour être raconté, trop peu connu pour ne pas être décortiqué : celui de la fac. L’histoire enseignée à la Sorbonne sera l’occasion pour moi de continuer à vous donner quelques nouvelles intra muros.

Le premier billet n’est un prélude évoquant la vie parisienne peut-être différente de celle d’Offenbach.

Bien à vous,

Imelda.

123

DanceMusicNews |
marc marilyn manson |
Metallica up your ass |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | La vérité est ailleurs vers...
| Haute Tension
| aaron57