Les Carnets d'Imelda

  • Accueil
  • > Mots
  • > Donner la note – ou plutôt la recevoir
4 avril 2011

Donner la note – ou plutôt la recevoir

Publié par carnetsdimelda dans Mots, Petites reflexions

Lorsqu’on peine pendant des heures à rédiger une dissertation, il est tentant de se dire : « Après tout, ce ne sera qu’un petit chiffre sur un bulletin… »

Il existe en effet une sorte de disproportion entre les efforts mis en oeuvre pour obtenir une bonne note – révisions intensives, efforts pour gérer son temps, stimulation de l’intelligence – et le sentiment éprouvé un peu plus tard face à ladite note. « C’est pas mal », « mouais, pas génial »… Et on essaie d’oublier. Plus rares sont les sursauts de bonheur ou les désespoirs profonds. Tous ces efforts… pour ça ? Des semaines, des mois pour préparer un concours… pour voir quelques notes sur un écran d’ordinateur d’un oeil indifférent si l’on n’a pas été reçu…

Mais, me direz-vous, on ne travaille pas uniquement pour les notes ! Si celles-ci présentent un enjeu pour accéder à la classe supérieure ou être reçu dans un établissement, le travail ne sert-il pas surtout à acquérir des connaissances, des outils et une manière de penser ?

Cela est vrai. Et pourtant, la note n’est pas un luxe. Pour les esprits collégiens ou universitaires, elle est un repère, un thermomètre, un baromètre même. Même si elle est le fruit d’un esprit singulier, celui du professeur ou du jury, avec la marge de « subjectivité » (mot mis à toutes les sauces) qu’elle comprend intrinsèquement, la note reflète une copie. Aussi est-elle souvent désirée en amont, comme la récompenses de toute cette ardeur. Mais lorsqu’elle arrive enfin, l’effort est terminé depuis longtemps, on sait que le couperet est tombé, l’esprit est peut-être passé à autre chose. Alors il tombe avec le bruit que seules font les choses silencieuses.

Donner la note - ou plutôt la recevoir dans Mots encrier1

 

Laisser un commentaire

DanceMusicNews |
marc marilyn manson |
Metallica up your ass |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | La vérité est ailleurs vers...
| Haute Tension
| aaron57