Les Carnets d'Imelda

29 mars 2010

Le Temps d’un week-end

Publié par carnetsdimelda dans Cinema, Psychologie

Un film de Martin Brest (1992)

Le temps d’un week-end, Charlie, étudiant désargenté, accepte de s’occuper d’un homme aveugle. Le lieutenant-colonel Frank Slade, autrefois brillant et aujourd’hui fort aigri, est cependant un homme imprévisible : il décide de partir avec son jeune compagnon passer les trois jours à New York. En réalité, il veut se fare une ultime tournée de plaisirs avant de se donner la mort…

Ce personnage, joué par un très brillant Al Pacino (qui reçut l’Oscar du meilleur acteur pour cette prestation), est bien paradoxal : la force de sa volonté cache une faiblesse profonde due à son dégoût de la vie. Ni les excellents dîners, ni les plaisirs charnels, ni la course en Ferrari, ne lui procureront une joie durable. Seul moment de grâce : un tango avec une timide jeune fille inconnue (la ravissante Gabrielle Anwar) qu’il a choisie pour la délicatesse de son parfum ; c’est ainsi en effet qu’il repère les femmes, d’où le nom du titre original : Scent of a Woman. Ce film est d’ailleurs le remake du film italien Parfum de femme de Dino Risi (1975), qui reste le meilleur paraît-il.

Quant au jeune Charlie (Chris O’Donnel, un peu trop amorphe à mon goût), il va s’attacher à l’aveugle en même temps qu’il est en proie à un délicat cas de conscience dans une affaire de discipline dans sa prépa. Tout en trouvant dans le vétéran bourru une attention paternelle, c’est lui qui va redonner à ce dernier une ou deux raisons de vivre, à la fois dérisoires et sincères.

La mise en scène, le rythme et les dialogues sont soignés, tandis que la musique de Thomas Newman – qui a également composé celle de The Horse Whisperer par exemple – contribue à créer une ambiance prenante.
Malgré une fin assez consensuelle et quelques propos un peu indiscrets, c’est une oeuvre intelligente et fine, à voir absolument !

Le Temps d'un week-end dans Cinema scentofawoman

Une Réponse à “Le Temps d’un week-end”

  1. Marion dit :

    « quelques propos un peu indiscrets »…
    notez l’euphémisme imeldien.

Laisser un commentaire

DanceMusicNews |
marc marilyn manson |
Metallica up your ass |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | La vérité est ailleurs vers...
| Haute Tension
| aaron57